Vous êtes ici:
  1. Accueil
  2. Activités
  3. Documents pour l’Histoire de l’Europe
  4. Traité d’Utrecht (1713)

Traité d’Utrecht (1713)

La paix d’Utrecht et le changement de dynastie en Espagne

Le Traité d’Utrecht est un ensemble d’accords internationaux signés entre les années 1713 et 1715 dans les villes hollandaise d’Utrecht et allemande de Rastatt, qui mirent fin à la Guerre de Succession d’Espagne.

La mort sans descendance du dernier Habsbourg espagnol, Charles II, en 1700, et la nomination de Philippe duc d’Anjou, son neveu et petit-fils du roi de France, provoquèrent l’opposition des Autrichiens, des Anglais ainsi que des Hollandais, qui soutenaient l’archiduc Charles, fils de l’empereur. En 1702, ces trois pays déclarèrent la guerre à la France et à l’Espagne. Ce fut un conflit international pour l’hégémonie européenne et le commerce colonial.

Pulse para ampliar Philippe V, roi d'Espagne, Jean Ranc, 1723, Musée du Prado
Pulse para ampliar Archiduc Charles d'Autriche, atr. Andreu Vaccaro, 1706-1707, Musée Palau Mercader

Le Traité établit un nouvel ordre européen : L’Autriche, la Hollande et l’Angleterre acceptèrent la monarchie bourbonnienne en Espagne, à condition de la séparation totale avec la France et de certains avantages territoriaux et commerciaux qui mirent fin à l’empire espagnol, dominant au cours des deux siècles précédents. L’Espagne perdit les Pays-Bas, Naples, la Sardaigne, Milan, la Sicile, Minorque et Gibraltar, ainsi que la suprématie du commerce américain. L’Ancien Régime prit fin et les bases de l’absolutisme français et de l’Empire britannique furent établies.

La situation en Catalogne

Le soutien des Autrichiens était majoritaire dans la Couronne d'Aragon, où éclata la rébellion en 1705, année de la proclamation de l’archiduc Charles comme roi d’Espagne sous le nom de Charles III. C’est en Catalogne que le confit dura le plus longtemps. En 1712, abandonnés par les Anglais, les Autrichiens acceptèrent secrètement de retirer leurs troupes. Les traités prévoyaient l’amnistie pour les austrophiles de la principauté, mais pas la continuité du système administratif catalan. La défaite militaire et la mise en vigueur du décret de Nueva Planta, c’est-à-dire l’uniformisation d’un système politico-administratif centralisé, furent les conséquences immédiates de l’avènement de la paix en Espagne.

Pulse para ampliar Amnistie pour les partisans catalans des Habsbourg
Pulse para ampliar Demande de survie de la Principauté

Les documents des ACA

Les archives conservent un document directement lié aux négociations du traité : le projet de nomination du marquis de Montnegre, Francesc de Berardo i d'Espuny, en tant qu'ambassadeur des Trois Communes de Catalogne (Bras militaire, Conseil des Cent de Barcelone et Députation Générale) auprès de l'empereur d'Autriche et des puissances négociatrices, avec l’instruction de demander la survie de la principauté.

Le document est accompagné de plusieurs articles du pacte pour l’évacuation des troupes autrichiennes de Catalogne. Les archives conservent bien d’autres documents qui témoignent des conséquences de la défaite autrichienne : personnes réprimées, détenues et exilées.

Línea horizontal

Bibliographie PDFSalto de línea

Subir